Pour Solidaires, il faut aller plus loin et donner aux représentant-es syndicaux accès à nos lieux de travail.

Trop souvent, nos employeurs nous privent de droits, profitent de notre proximité humaine pour nous amener à faire des heures sup’ non payées, entravent la mise en place de délégué-es du personnel en divisant les entreprises ou en utilisant des franchises.

Luttons ensemble contre ces manœuvres !

 

L’Union syndicale Solidaires